Comment les voitures diesel modernes contribuent-elles à réduire les émissions de CO2

Le diesel est essentiel au transport durable. Son rendement énergétique élevé, qui produit moins d’émissions de dioxyde de carbone (CO2), et ses systèmes avancés de dépollution, le rendent apte à atteindre les objectifs de réduction des émissions de COet les défis du changement climatique.

 

Selon le rapport du Global Carbon Project de novembre 2017, après une période stable de trois ans, les émissions mondiales de COdevraient augmenter de 2%. Ceci est principalement dû à une augmentation mondiale de l’utilisation des combustibles fossiles. Par conséquent, afin de prévenir les effets négatifs du changement climatique, la réduction des émissions de COest une priorité absolue en Europe.

Ces mesures exigeantes pour réduire l’impact des transports sur l’environnement, nécessitent l’utilisation de sources d’énergie moins émettrices de gaz à effet de serre (GES), telles que le diesel.

En signant l’accord de Paris, l’UE a réaffirmé son engagement à maintenir l’augmentation de la température mondiale en dessous de 2°C par rapport à la température moyenne de l’époque préindustrielle, et à poursuivre ses efforts pour limiter encore davantage l’augmentation de la température à 1,5°C.

Les voitures diesel modernes et plus propres sont un élément de l’amélioration de la qualité de l’air en Europe.

En novembre 2017, le paquet « mobilité propre » de la Commission européenne a fixé des normes d’émissions de COpour les voitures neuves et les véhicules utilitaires légers pour la prochaine décennie.

Un objectif pour les voitures particulières et les camionnettes neuves a été proposé afin d’assurer stabilité et direction à long terme : s’il est adopté, les émissions moyennes de COdes voitures neuves en 2030 devront être de 30 % inférieures à celles de 2021. L’objectif intermédiaire de 15 % à atteindre d’ici 2025, également par rapport aux niveaux de 2021, est proposé pour s’assurer que l’industrie aille dans la bonne direction.

Parallèlement à ces mesures réglementaires exigeantes dans l’UE, les groupes motopropulseurs diesel jouent un rôle important dans la réalisation de nos objectifs en matière de changement climatique mondial. De plus, les moteurs diesel sont très efficaces et émettent moins de COque leurs homologues à essence.

 

Comment les voitures diesel modernes contribuent-elles à réduire les émissions de CO2

L’accord sur le climat signé à Paris engage l’UE à maintenir l’augmentation de la température mondiale en dessous de 2°C

Le diesel est un élément essentiel de l’avenir du transport durable en Europe

La nouvelle procédure de test mondiale harmonisée pour les véhicules légers (Worldwide harmonised Light vehicle Test Procedure, WLTP) a été introduite depuis septembre 2017, afin de fournir des mesures plus réalistes des émissions de COdes voitures et des camionnettes. Ce test remplace progressivement le « nouveau cycle de conduite européen » (New European Driving Cycle, NEDC), devenu obsolète.

L’évolution du parc de véhicules en France contribue directement à l’augmentation des émissions de CO2, compromettant ainsi les chances d’atteindre les objectifs de l’UE en matière de CO2.

Selon un rapport publié en 2018 au Royaume-Uni, les émissions moyennes de CO2 des voitures neuves ont augmenté de 0,8 %, ce qui représente la première augmentation depuis plus de 10 ans. Les objectifs de l’UE étant de plus en plus ambitieux, une réduction annuelle des émissions de CO2 de 5,9 % serait nécessaire pour que les véhicules émettent moins de 95 g de CO2 par kilomètre d’ici 2020 – la limite requise pour atteindre cet objectif européen.

Les voitures diesel modernes et plus propres peuvent constituer la base pour atteindre les objectifs européens en matière de qualité de l’air et d’environnement. L’efficacité des voitures diesel modernes peut contribuer à atteindre les objectifs en matière de COet à réduire les émissions de gaz à effet de serre dues au transport routier.

Les voitures diesel émettent habituellement 15% de COpar kilomètre en moins que les voitures à essence équivalentes. L’augmentation des ventes de voitures à essence en France contribue directement à l’augmentation des émissions de CO2, compromettant ainsi les chances d’atteindre les objectifs de l’UE en matière de CO2.

 

Comment nos innovations continueront à réduire les émissions de CO2 à l’avenir

Les voitures diesel modernes représentent une nouvelle génération de véhicules dotés de technologies de dépollution qui convertissent jusqu’à 99% des polluants des gaz d’échappement des moteurs thermiques (hydrocarbures, monoxyde de carbone, oxydes d’azote et particules), ce qui améliore la qualité de l’air et aide l’UE à atteindre ses objectifs de durabilité.

Les filtres à particules diesel (FAP) et les systèmes de réduction catalytique sélective (Selective Catalytic Reduction, SCR) ont été conçus pour réduire davantage les émissions nocives : le premier en piégeant la suie et les autres particules de combustion et le second en convertissant les oxydes d’azote en azote diatomique inerte, le composant principal (78%) de l’air ambiant, et en eau.

Les voitures diesel émettent habituellement 15% de COpar kilomètre en moins que les voitures à essence équivalentes

La technologie diesel a une longue histoire d’innovation et d’amélioration continue au sein d’un marché automobile très réglementé. Grâce à leurs filtres à particules et à leurs catalyseurs modernes, les voitures diesel sont à présent plus propres que jamais.

L’industrie du diesel continue d’investir considérablement dans la recherche, l’innovation et le développement, afin d’améliorer l’efficacité des moteurs et de réduire les émissions nocives, faisant du diesel un investissement judicieux pour les automobilistes pendant les décennies à venir.